Fichiers Infos N°45 – Mars 2011

Un oxymore est une figure de style qui consiste à placer deux mots opposés. Serge Gainsbourg, dont on a beaucoup parlé ces derniers temps, nous avait chanté un surréaliste « cadavre exquis ». La Poste fait aussi très fort en ce moment avec ses « tués vivants ». Des « NPAI acheteurs » qui font l’objet de notre dossier, en page 2 de cette nouvelle édition de Fichiers Infos. L’ouverture à la concurrence du secteur postal, au 1er janvier 2011, s’est finalement passée sans trop de problèmes pour La Poste française. En 2002 on lui prédisait les pires désastres, notamment sur le marché de la distribution des plis de moins de 50grs. Or à ce jour aucune des initiatives visant à l’attaquer sur ce marché n’a réussi son coup ( ni Adrexo, ni Alternative Post ). Inversement, ses propres tentatives pour conquérir les nouveaux marchés et diversifier ses servic es, du web au conseil et à la création publicitaire ( Rosetta ) n’ont pas vraiment décollé.

Notre partenaire N° 1, à nous autres, opérateurs des fichiers postaux, a pourtant une formidable opportunité de profiter de ces nouveaux besoins qu’ont les entreprises à réussir leur stratégie multi canal. Les ventes vont se faire sur le web. Oui et alors ? 8 messages publicitaires sur 10 ne sont pas ouverts sur le net alors que 9 sur 10 le sont quand ils sont véhiculés par le papier…et La Poste. Les mailings papiers n’ont jamais aussi bien marché que ces derniers mois, traduisant une reprise forte après la crise de 2008/2009. Normal, les opérateurs se font moins nombreux. Ceux qui tentent, en vain, de reporter leur budget sur Internet, laissent une place salutaire dans les bonnes vieilles boites aux lettres, ce qui se traduit par de meilleures performances. Or que fait une société de VAD qui a de bons rendements ? Elle augmente ses volumes. Pour preuve le nombre d’adresses louées ou échangées par ITL a progressé de plus de 8% sur les douze derniers mois. Mais cela se joue quelquefois à quelques centimes près, par message. Les imprimeurs sont au taquet, les fichiers s’échangent désormais plus qu’ils ne se louent…que fait La Poste ? Il ne faudrait pas grand-chose pour relancer la machine en grand. Un tarif plus compétitif sur les affranchissements, une distribution plus qualitative ( moins de tués ! ) et une concentration de chacun sur ses vrais métiers. Chiche ?
Bonne lecture et bonnes affaires,

Paul Adam

Voir l’intégralité du Fichiers infos n°45